top of page
  • Photo du rédacteurAlexandre Blazik

TCA ou TCO ? Coût total d’acquisition ou coût total de possession ? Pourquoi faire ?

Dernière mise à jour : 12 janv. 2023


Si je demande à quelqu’un du domaine des achats et de la supply chain de me traduire Coût Total d’Acquisition, il y a toutes les chances que l’on me réponde Total Cost of Ownership (TCO) ! et non TCA.

Or pourtant nous sommes sur des notions qui ne couvrent pas le même périmètre.


Le TCA (Total cost of acquisition) ou coût total d’acquisition est un concept qui regroupe l’ensemble des coûts d’achats incluant bien sur le prix mais aussi le transport, mais aussi la recherche de solutions ainsi que toutes les formes de taxes ou d’impôts. Ce concept exclu l’ensemble des coûts opérationnels.

Cet indicateur va donc inclure les coûts de fonctionnement de l’ensemble de la fonction achats entendue ici dans son sens large.

Et c’est justement lorsque l’on comprend cela, qu’on prend conscience que l’ensemble du prix incluant le coût de la livraison) du volume d’achats divisé par le TCA devient un excellent indicateur de l’efficience du fonctionnement de la fonction achats.


Le coût total de possession (CTP) ou Total Cost of Ownership (TCO) lui, correspond au coût d'achat d'un actif donc le TCA plus ses coûts d'exploitation pendant la durée de sa vie utile et j’ajouterais même également l’ensemble des coûts associés à sa fin de vie. L’ensemble des coûts supportés par l’entreprise devront donc être pris en compte dans ce calcul et cela tout au long du cycle de vie du produit.


Il faut retenir :

CTO = CTA + Coûts d’exploitation + Coûts de fin de vie


L’objectif du TCO est de représenter au plus près de la réalités l’ensemble des coûts associés à l’achats d’un bien ou d'un service. Et donc surtout de pouvoir comparer la performance économique de 2 produits sur le long terme et non pas seulement leur prix d’achat. L’utilisation de cet indicateur est donc un outils d’aide au choix puissant.


Nous pouvons ordonner les coûts dans les catégories ci-après mais toute la difficulté sera de ne pas oublier des coûts cachés.

1. Le prix d’achat ;

2. Les coûts induits : transport, emballage, douane, assurance, conditions de paiement ;

3. Le coût d’acquisition : fonctionnement du service achat ;

4. Les coûts de non-qualité : respect des délais, traitement des non-conformités ;

5. Les coûts d’intégration et de formation ;

6. Le coût de possession : gestion des stocks, coût de dépréciation, coût du financement ;

7. Le coût de maintenance : pièces détachées, entretien ;

8. Le coût d’utilisation : valeur d’usage, exploitation, services, énergies ;

9. Le coût de retrait : recyclage, revente, destruction.


Retenez que le CTA sera très utile pour faire des indicateurs d’efficience de la fonction achats et que le CTO vous aidera à comparer la performance économique de 2 produits pour faire le bon choix.



64 vues0 commentaire
bottom of page